Coloriage-coloriage.com » Coloriages » Le coloriage : tout un art ?
Le

Le coloriage : tout un art ?

Le coloriage a plusieurs vertus et de nombreux bienfaits. Le bon côté de cet exercice conduit à produire des images, des dessins et des marques sur du papier. Ainsi, le coloriage peut-il être considéré comme un véritable art ? Voici quelques éléments de réponse.

Le coloriage : de quoi s’agit-il ?

Le coloriage est un travail de précision. En réalité, il s’agit d’une technique exigeant l’utilisation des couleurs, crayons, pinceaux et feutres dans le but de compléter un dessin dépourvu de couleurs. Les dessins peuvent concerner des figures géométriques, des animaux, des maisons et des objets. La rigueur du coloriage tient du fait qu’il constitue un exercice tout à fait manuscrit.

Aussi, il est effectué sur du papier. Malgré le développement des nouvelles technologies (ordinateurs, tablettes, téléphones…) cet exercice se veut être classique. L’enfant est appelé à utiliser ces crayons, feutres afin de tracer des lignes, des gribouillages, écrire des lettres de l’alphabet… Bref, le coloriage nécessite un maximum de concentration de la part de son auteur.

C’est un exercice d’initiation au dessin dès la petite enfance. Dans la plupart des pays, il est enseigné dans les écoles maternelles. Le coloriage a plusieurs dimensions utilitaires pour l’enfant et son entourage. Sous la direction de l’enseignant, les résultats du coloriage sont contrôlés par des maîtresses, des institutrices (pour la plupart, ce sont les femmes qui enseignent cet art aux enfants, mais les hommes sont autant qualifiés pour le faire).

Le coloriage : une technique avec plusieurs finalités

Le coloriage poursuit plusieurs buts simultanément et ces buts se transforment en finalité. Pour cela, nous pouvons citer quatre finalités principales de cet exercice.

  • Finalité ludique et d’occupation

La finalité ludique consiste à présenter le coloriage comme un moyen de divertissement. À travers ce divertissement, les maîtresses rappellent aux apprenants (les petits enfants) qu’ils sont dans une situation de loisir. Elles accompagnent ceux-ci dans ce jeu par des encouragements et des motivations. En effet, l’enfant considère le coloriage comme un jeu d’animation.

Le côté occupation se justifie aussi. En effet, pendant que les enfants seront concentrés sur leurs papiers, leurs peintures et leurs crayons, la maîtresse ou l’enseignant pourra profiter de cet instant. Elle peut faire autre chose, car ceux-ci seront occupés à griffonner et tracer de part et d’autre. Toutefois, l’occupation ne signifie pas l’abandon de l’apprenant face à son sort. La maîtresse reste consciente du suivi et du contrôle des résultats.

  • Finalité d’instruction

C’est une finalité très essentielle. Le fait d’enseigner le coloriage a pour objectif de former l’élève. Alors, les exigences du coloriage doivent orienter les exercices vers des programmes de maternelles. Les exercices peuvent porter sur des objets sanitaires (coloriage d’un hôpital), des moyens de communication (téléphones, ordinateurs…) ou des objets culturels (coloriage d’une guitare, d’un piano, etc.).

Après avoir colorié, les apprenants doivent retenir les noms des objets, leurs rôles et même leur orthographe. Voilà à quoi renvoie l’aspect éducationnel.

  • Finalité esthétique

L’esthétique elle aussi est une finalité essentielle. Les exercices doivent être choisis en tenant compte de la beauté des dessins. Les dessins doivent porter sur de belles maisons, de beaux endroits, de belles fleurs, des animaux doux et attractifs. Bref, après le coloriage, les dessins doivent présenter un aspect esthétique. Par exemple, colorier un sapin ou un personnage de dessin animé sera très motivant pour les petits.

Le coloriage doit-il être considéré comme tout un art ?

Compte tenu de ses finalités, le coloriage mérite-t-il d’être considéré comme un art au sens technique ? L’art dans sa conception première a pour finalité l’esthétique. De ce fait, le coloriage avec sa finalité esthétique peut valablement se hisser au rang d’art.

Outre l’aspect esthétique, le coloriage se transforme même en forme d’art ludique et éducatif. À travers cette technique, les enfants se construisent rapidement dans l’acquisition du savoir, du savoir-être et du savoir-vivre. Le coloriage peut même être considéré comme la forme d’art par excellence en ce sens qu’il instruit dès le bas âge.

En définitive, le coloriage est un art qui surpasse l’aspect esthétique. Il embrasse en outre l’aspect éducationnel, ludique et la concentration de son auteur. Bien qu’il soit plus pratiqué par les plus petits des écoles maternelles, les adultes aussi peuvent s’en servir. En clair, le coloriage peut être pratiqué par tous. Il n’existe aucun critère discriminatoire posé par cet art. Donc, chers adultes, ne vous sentez pas ridicules de gribouiller ou de griffonner un bout papier. Faites le même avec plaisir. Toutefois, respectez ses exigences : concentration, rigueur et précision.